Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 92
Vendredi 16 Novembre 2018

Abonnement


Marchissy, au cœur d’un plateau

assis au pied du Jura

D’argent à la barre de sinople chargée d’une fleur de tilleul d’or.

Ancien village relevant jadis de la baronnie d’Aubonne, Marchissy possède une église sise sur une éminence et encadrée naguère de deux magnifiques tilleuls. Cet ensemble pittoresque figura sur l’enseigne de l’auberge communale. Aujourd’hui, l’un des arbres et l’enseigne ont disparu, mais il en reste un souvenir symbolique : la fleur de tilleul ornant les armoiries adoptées en 1915 par cette commune.

Présentation

Posé au pied du Jura, installé à la manière d’un nid sur le dernier « replat » avant les magnifiques forêts du massif Jurassien, Marchissy se veut une des portes d’accès pour des balades en forêt, des sorties VTT, de la course à pieds, de la détente, etc. Notre village est traversé du sud au nord par la route d’accès au col du Marchairuz ainsi que d’ouest en est par le chemin Magnin, ancienne voie Romaine. C’est de là que nous bénéficions d’une magnifique vue sur l’arc lémanique et les Alpes ; l’empereur du Japon ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il l’a choisi comme itinéraire de balade en juin 2000.

Bref historique

Au Moyen Age Marchissy se trouvait à la frontière des influences des Seigneurs de Bonmont et d’Aubonne, prémices sans doute de toute l’histoire de notre Commune qui s’est vue rattachée successivement de 1799 à 2006 aux districts de Rolle, d’Aubonne et de Nyon. Les archives de l’évêché de Genève sont également une source importante d’information notamment concernant l’église et ses deux tilleuls qui auraient été plantés aux enivrons de 1300. De façon plus certaine, c’est en 1903 qu’un des tilleuls, alors planté côté vent de l’église, s’effondre sous les coups de l’orage.

C’est en 1873 que la commune construit le collège que chacun peut admirer depuis la route cantonale. Cette construction d’importance pour l’époque constitue aujourd’hui encore un patrimoine de grande valeur qui a bénéficié d’une restauration dans les années 90. L’année 1877 est marquée d’une pierre noire par l’incendie qui détruisit la moitié du haut du village emportant 22 bâtiments. Le XXe siècle, moins dévastateur, voit la construction, en 1920, de la salle communale qui compte parmi les premières de la région. Plus près de nous, c’est en 1994 que la commune inaugure son immeuble communal qui comprend trois locaux commerciaux, six appartements à loyers modérés et un abri PC. Quelques années plus tôt le législateur avait opté pour un chauffage à plaquettes de bois qui a permis, par étape, de chauffer l’auberge, la grande salle ainsi qu’un autre locatif communal.

L’année 2007 à vu l’inauguration d’un magnifique outil de travail, le hangar forestier installé à l’orée de la forêt. Agrandi en 2015, ce bâtiment en bois est dédié aux bureaux et ateliers de l’équipe forestière de l’AGFORS, groupement forestier de la Serine, qui regroupe trois triages forestiers.

Caractères sociaux démographiques

Si Marchissy comptait 205 habitants en 1983, nous pouvons dire qu’en un quart de siècle la population a plus que doublé pour dépasser aujourd’hui les 465 habitants. De nouvelles constructions ont incité nombre de jeunes ménages à s’installer à Marchissy ; ces derniers se sont rapidement intégrés aux activités du village, que ce soit à travers les sociétés locales, au Conseil Général ou simplement dans la vie quotidienne. Il en ressort qu’une bonne partie de la population exerce une activité professionnelle hors du village, le plus souvent sur l’arc lémanique, ce qui ne va pas sans poser la question de la mobilité, thème qui est largement abordée dans le cadre de la Région de Nyon dont notre commune fait partie.

Activités et sociétés locales

En plus des principales activités que sont l’agriculture (8 agriculteurs) et les activités forestières de l’AGFORS, Marchissy a la chance d’héberger quelques PME qui sont actives dans les domaines aussi variés que la pose de sols, la scierie-charpente, la menuiserie-charpente, l’hébergement de site web, etc. Les bâtiments communaux abritent encore notre auberge, une laiterie, un institut de beauté et bien-être, une épicerie et, un magasin proposant de l’artisanat et fournitures pour l’artisanat ; cette enseigne a repris, au soulagement de tous, l’agence postale du village au moment ou la poste fermait. Le versant culturel n’est pas en reste avec deux « écoles ou cours » de yoga, une étude de piano et une école de cirque qui accueille près de 200 élèves de toute la région.

Plusieurs sociétés locales animent régulièrement la vie associative de notre village avec les Paysannes vaudoises, la Jeunesse, le ski-club et le VTT club. Depuis peu nous bénéficions également des services d’un troc livres installé dans le bâtiment scolaire.

Monde agricole et sylvicole

Vous l’aurez compris, notre patrimoine ne repose pas sur le vins et le blé, mais sur le « jus de pive » et le lait ! . L’activité sylvicole, avec 560 ha de forêts à ban et plus de 320 ha de pâturages boisés, génère une large diversités de tâches qui vont de la production à la protection contre les dangers naturels, en passant par le paysage, la nature et les loisirs. Ces activités ont permis de conserver un précieux savoir faire forestier au prix de très lourds remaniements tout en garantissant chaque années des places d’apprentissage ; nous ne pouvons qu’en être fier aujourd’hui.

Quand à l’activité agricole, elle recense près de 500 têtes de bétail sur le territoire de la Commune (plus que d’habitants). A ce titre elle représente un savoir faire capital pour le tissus économique de notre région et pour la sauvegarde de notre patrimoine. Le premier patrimoine visé est naturellement constitué de nos pâturages et nos chalets, tous propriété de la Commune.

Les modes d’élevages ont évolué, pénalisant par là l’utilisation de nos chalets qui, petit à petit perdent leurs vitalités estivales. Le gros défi de la Municipalité consiste aujourd’hui à trouver les fonds nécessaires aux travaux de rénovation des chalets et, parallèlement, imaginer de nouveaux moyens pour occuper les bâtiments à la belle saison. Quoi qu’il en soit, les autorités se doivent de porter une attention particulière à la pérennisation de l’utilisation des pâturages par le bétail ainsi qu’à préserver ce patrimoine paysagé et bâti, témoin de l’histoire de notre coin de terre et ferment de l’activité quotidienne professionnelle et de loisir.

Service du feu

Dans le domaine de la lutte contre le feu, les corps des sapeurs-pompiers de St-George, Longirod et Marchissy ont fusionné depuis 2010 et se retrouvent fédérés à Longirod sous la bannière de « St-Margirod », DAP du SDIS de l’Etraz.

Curiosités & découvertes

Que visiter ? Notre église, son tilleul (2e plus gros de Suisse) et le cimetière qui s’adosse à ses façades ouest et sud-ouest méritent votre visite.

Où se promener ? La région s’étoffe de sentiers balisés, qu’ils soient pédestres ou cyclables. Le sentier du Coq emmène le randonneur du village de Marchissy, 810 m d’altitude, au chalet de la Perroude de Marchissy à 1425 m en passant par le « pavillon », halte bienvenue avec vue sur l’ensemble du bassin lémanique.

Le sentier des douches serpente le long de la lisière de la forêt en offrant un panorama à couper le souffle sur la chaîne des alpes et sur le lac Léman.

Pour les VTTistes des parcours balisés par le TCS sillonnent les 884 ha de forêt. Le pied des bois vous offre encore un espace pique-nique avec toujours cette vue imprenable qui caractérise notre région.

Luc Mouthon, syndic

L'ESSENTIEL

Municipalité : Mouthon Luc (syndic), Bays Jean-Claude, Humbert Philippe, Humbert Jean-Emile, Nicolet Jean-Jacques.

Secrétaire communale : Ronga Christine.
Boursière: Jaccard Céline.
Séance de la municipalité:lundi.

Conseil général : 72 membres.

Adresses utiles : Greffe: place du Tilleul 6, 1261 Marchissy.
Heures d’ouverture: lu, ma et me : 8h30-12h45.
Tél: 022 368 11 86.

E-mail : greffe@marchissy.ch.Poste de gendarmerie: Gland, tél. 022 557 59 21.
Service du feu: SDIS Etraz-Région, tél. 021 807 20 20.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Luc Mouthon

Nom de la commune:MarchissyNom des habitants : Les MartiolansDistrict: Nyon

Surface: 1200 ha

Arrondissement électoral:Nyon

Nombre d’habitants: 465

Nombre de ménages: 207

Taux d’imposition: 79

Paroisses:Gimel–Longirod

Manifestations communales :1er août, St-Nicolas

Sociétés locales:

Jeunesse de Marchissy, Ski-Club,

VTT-Club

Autre :Amara école de cirque et de danse