Edition No 85
Mardi 23 Octobre 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 85
Mardi 23 Octobre 2018

Abonnement


Jorat-Menthue

Coupé de sinople et d’argent à la fasce ondée d’argent et de sinople brochant, accompagnée de cinq sapins de l’un à l’autre, trois et deux.

Situation géographique et historique

L’histoire de Jorat-Menthue est très courte, notre commune ayant vu le jour le 1er juillet 2011, néanmoins, le chemin parcouru durant ces 6 années par les nombreux acteurs de la mise en place administrative et technique a été dense, afin de permettre une transition tout en douceur pour nos citoyens.

Jorat-Menthue, ce sont les cinq villages de Montaubion-Chardonney, Peney-le- Jorat, Sottens, Villars-Mendraz et Villars- Tiercelin. Certains sont historiquement et géographiquement plutôt rattachés du côté de la Broye, alors que d’autres se tournent sur le Plateau du Gros-de-Vaud.

Deux noms de lieux désignent notre commune : Le Jorat, « un grand bois » entrecoupé de champs, s’étend au milieu du Plateau, entre le Jura et les Préalpes. Le village de Peney en porte le nom, et avec Villars-Tiercelin frisent le sommet, qui, balayés par la bise noire prennent des allures de Grand Nord pendant la morte saison. La Menthue, drôle de nom pour une rivière, de l’époque celtique il signifierait : « l’eau qui traverse les rochers », son parcours dans des lieux escarpés et sauvages, joue souvent les frontières entre communes. Après avoir marqué de son empreinte la frontière de Villars-Tiercelin avec Poliez-Pittet, elle s’enfonce et creuse une vallée sinueuse, dont les parois raides sont peuplées de grottes. Sur la rive gauche, Dommartin, de la commune de Montilliez et à droite, au-dessus de la falaise, voilà Montaubion qui la surplombe, quelques fermes vaudoises groupées dans un mouchoir de poche. On descend et remonte vers Chardonney, là, de chaque côté, les fermes longent le bord de la route. Si on grimpe à pic, on arrive à Villars- Mendraz. Le village s’étale en pente douce avec vue sur les Préalpes et sur l’antenne de Sottens qui se tient fièrement à côté du bâtiment de l’ancien émetteur national. En montant la route de la Poudrière, le regard s’ouvre soudain sur la chaîne des Alpes, que l’on peut admirer depuis la table d’orientation dressée au-dessus d’un ancien réservoir dominant le Chalet de Sottens, point oriental de la commune de Jorat- Menthue, plongeant sur le vallon de la Mérine.

A prédominance agricole, même si les paysans ne représentent qu’un tout petit pourcentage de la population, notre commune est un îlot de verdure à mi- distance entre Moudon et Echallens, Yverdon et Lausanne, où se rendent une partie de nos citoyens quotidiennement à leur travail.

Activités

La commune est propriétaire de 400 ha de forêt dans le plus grand massif forestier du Plateau suisse. Une équipe forestière composée de deux forestiers- bûcherons et de deux apprentis forestiers-bûcherons entretient et sécurise ce patrimoine. Les autorités mettant un point d’honneur à se montrer actives dans la formation professionnelle des jeunes.

Pour le moment, les services administratifs de la nouvelle commune se sont installés dans le village de Sottens. La Municipalité se réunit tous les lundis afin de traiter les affaires courantes, ainsi que les nombreux dossiers qui méritent attention et réflexion.

Le personnel d’exploitation trouve son matériel principalement regroupé à Villars-Tiercelin, dans les locaux du bâtiment forêt-voirie inauguré en 2011. Quatre personnes se répartissent les tâches d’employé communal, agent d’exploitation, concierge et fontainier. Ce dernier est chargé de la surveillance du réseau intercommunal de distribution de l’eau. Issue du sous-sol forestier, la qualité de l’eau du Jorat est excellente. Les ressources importantes de la commune sont gérées par une association intercommunale dont le surplus est distribué à d’autres réseaux.

Une entreprise de génie civil, une usine de conditionnement de pommes de terre, une douzaine d’agriculteurs, une fromagerie, plusieurs garages et ateliers mécaniques, deux restaurants, deux épiceries, une boulangerie, une chocolaterie, un salon de coiffure, une agence bancaire et une quinzaine de PME offrent bon nombre de places de travail.

Tourisme

Les promeneurs trouveront leur bonheur sur les nombreux chemins agricoles et forestiers de notre territoire. Particulièrement dans les bois du Jorat, un sentier accessible en chaise roulante conduit le visiteur au cœur de la forêt, découvrant un univers riche en biodiversité. Pour se restaurer, un morceau de gruyère AOP, fabriqué à la fromagerie du Haut- Jorat avec le lait des vaches qui pâturent l’herbe du cru est rapicolant ! La fromagerie, lieu de fabrication de l’antique recette du gruyère, et la cave, dans laquelle les meules sont frottées et salées par un robot, valent le détour. Pour tout savoir de la provenance de la matière première, une halte dans une des étables où logent les fameux bovins, est vivement recommandée !

Les sportifs qui n’ont pas le vertige connaissent le fameux centre d’escalade, situé à Sottens. Depuis 2 ans, il est possible de grimper sur l’antenne de l’ancien émetteur, à 125 m de hauteur, et de pouvoir admirer toute la Suisse romande, du lac Léman au lac de Neuchâtel. Frissons garantis !

Les cavaliers ont à disposition des kilomètres de chemins agricoles et forestiers et plusieurs manèges qui permettent de s’initier à la monte.

A Montaubion-Chardonney, derrière l’ancienne école datant du XIIIe siècle, a été aménagé un bel arboretum, à cheval sur le Mogin avec ses charmants petits ponts de bois.

Pour les gourmands, nos produits du Terroir : les lentilles de Sottens, de l’huile de colza, différents miels produits sur la commune, les röstis de Peney, les meringues et les pâtes de fruits de Villars-Tiercelin. Mais pour un bon repas, à côté de la fromagerie, le restaurant de Peney-le-Jorat est réputé loin à la ronde.

PROJETS FUTURS

Tous les règlements communaux ont été refaits suite à la fusion, seul le Plan Général d’Affectation, est actuellement à l’étude. Afin de tenir compte des restrictions de la votation sur la LAT en 2013, l’entier des surfaces constructibles a été mis en zone de réserve. La méthode de calcul adoptée par le canton, basée sur le nombre d’habitants, péjore une commune qui a densifié ses constructions existantes. La moitié de nos nouveaux habitants occupent des logements réalisés dans d’anciennes fermes rénovées, sans avoir eu recours à du mitage de territoire, qui était l’objet de la votation de 2013.

Plusieurs bâtiments dont la commune est propriétaire ont subi des transformations, notamment les anciens collèges, les salles de classes ont été transformées en logements.

L’ancien Emetteur National est propriété de la commune depuis 2014. Ces locaux attendent leurs nouvelles destinations mais un projet de réaffectation de la partie Nord par l’administration est à l’étude. En effet, les locaux actuels ne sont plus adaptés.

Notre commune possède deux déchetteries, situées en forêt et qui doivent être fermées prochainement. C’est la raison pour laquelle nous projetons de créer une nouvelle déchetterie sur le site de l’ancienne à Sottens. Le projet sera présenté lors d’une prochaine séance du conseil communal.

L’étude d’un parc naturel périurbain dans la forêt du Jorat est en cours. Conscients de la pression exercée par l’augmentation très importante de la population autour du massif forestier du Jorat, 13 communes propriétaires de surfaces forestières ont unis leurs efforts afin de mener une réflexion approfondie sur les enjeux. Cette année, nos habitants sont invités à participer à la réflexion visant à définir leurs attentes, essentielles pour la réalisation d’un tel parc.

Conclusion

La naissance de notre nouvelle commune, suite à la fusion de nos cinq villages, est une aventure passionnante pour les acteurs exécutifs et législatifs. Tout est à réadapter ou à créer, en traitant simultanément les dossiers courants. Pour le citoyen, les horaires du bureau communal sont élargis, les services plus performants, et pour le visiteur qui parcourt le sentier handicap nature et qui vient se restaurer dans un de nos restaurants, il est toujours le bienvenu !

Line Gavillet, syndique

Villars-Mendraz et Sottens

L'ESSENTIEL

Municipalité de gauche à droite : Racine Claude, Gavillet Line (syndique), Greco Giuseppe, Joss Bernard, Schmid Didier.
Secrétaire municipale:Boeuf Nicole.
Boursière: Grognuz Clémence.
Séance de la municipalité:lundi.
Conseil communal:50 membres.

Adresses utiles : Greffe: rue du Collège 5, 1062 Sottens.
Heures d’ouverture: lu : 17h-19h, ma : 9h-11h, je : 9h-11h / 14h-16h.
Tél: 021 905 51 15.
E-mail : greffe@jorat-menthue.ch.Poste de gendarmerie: Echallens, tél. 021 557 98 21.
Service du feu: SDIS Gros-de-Vaud, tél. 021 881 48 40.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndique: Line Gavillet

Nom de la commune: Jorat-Menthue

Sobriquet des habitants : Montaubion-Chardonney : Les Medza-Papey

Peney-le-Jorat : Les Tavans

Sottens : Les Sottenois

Villars-Mendraz : Les Cougnés

Villars-Tiercelin :Les Fêtelins

District: Gros-de-Vaud

Surface: 1765 ha

Arrondissement électoral: Gros-de-Vaud

Localités groupées dans la même commune : Montaubion-Chardonney, Peney-le-Jorat, Sottens, Villars-Mendraz, Villars-Tiercelin

Nombre d’habitants: 1527

Nombre de ménages: 623

Structure de la population : 1300 Suisses et 227 étrangers

799 hommes et 728 femmes

Taux d’imposition: 72

Jour de marché : chaque 1er mercredi du mois dès le 7 mars à Villars-Tiercelin

Paroisses: réformée de la Haute- Menthue et du Plateau du Jorat – catholique de Ste-Madeleine, Poliez-Pittet

Manifestations communales: Fête de l’Abbaye – Fête du printemps – La Brisolée – Fête de la citrouille – Loto USL – Soirée mixte Harmonie des Forêts – Soirée de la Sittelle – Soirée chœur mixte Les Trois Sapins – La course de l’Ascension