Edition No 65
Mardi 14 Aout 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 65
Mardi 14 Aout 2018

Abonnement


Décisions du Conseil d'État
7 février 2018
CAISSE DE PENSIONS DE L’ÉTAT DE VAUD
Démarche commune du Conseil d’État, des syndicats SUD, SSP et FSF
Crédit photos: Olivier Le Moal – Fotolia

Comme il l’a annoncé le 31 janvier 2018, le Conseil d’État a proposé une démarche commune avec les partenaires sociaux auprès du Conseil d’administration de la Caisse de pensions de l’État de Vaud (CPEV). Les syndicats SUD, SSP et FSF y ont souscrit ; ils ont signé aux côtés du Conseil d’État une demande adressée au Conseil d’administration pour que ce dernier propose à l’autorité de surveillance de maintenir le plan actuel jusqu’en 2022.

ADMINISTRATION

Modernisation du Centre d’entretien des autoroutes et routes de Rennaz

Dans son rapport à un postulat de la députée Valérie Schwaar au nom de la Commission de gestion, le Conseil d’État rappelle que la modernisation du centre de Rennaz, envisagée déjà en 2001, a pris du retard après la reprise des routes nationales par l’Office fédéral des routes en 2008. Les difficultés de gestion d’un site qui regroupe des services cantonaux et fédéraux sont désormais aplanies et le Conseil d’État est en mesure de présenter un calendrier de la modernisation du Centre. Le Grand Conseil devrait être nanti d’une demande de crédit d’études à l’automne 2018, d’un crédit de construction au printemps 2020, et les travaux pourraient ainsi débuter à l’été 2020.

SPORT

Gouvernance et pilotage des Jeux olympiques de la jeunesse 2020

En réponse à une interpellation du député Vassilis Venizelos, le Conseil d’État confirme que le gigantisme et la démesure sont de facto exclus du concept des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ). Afin de veiller à ce que Lausanne 2020 s’inscrive parfaitement dans cette philosophie de durabilité, une gouvernance efficace a été établie. Le Comité d’organisation des JOJ se décline en deux instances, l’une politique et stratégique (Comité exécutif), l’autre opérationnelle (Direction générale). Par ailleurs, le Comité exécutif a désigné, en son sein, un Bureau chargé de vérifier que les orientations stratégiques du projet sont suivies et/ou ne rencontrent pas d’obstacles majeurs. Il prend les décisions nécessaires à l’avancement du projet et assure un suivi régulier de son état financier. Ainsi, le Conseil d’État – représenté au sein du Comité exécutif et du Bureau – est à même de veiller à ce que les lignes de conduite voulues par lui et approuvées par le Grand Conseil soient respectées.

TERRITOIRE

Subventions aux communes dans le cadre de leurs planifications territoriales : état de la situation

Un décret de 5 millions de francs, destiné à soutenir les communes qui révisent leurs planifications pour se conformer à la LAT et à la 4e adaptation du Plan directeur cantonal, est entré en vigueur le 1er septembre 2015. Il permet de financer jusqu’à 40 % des frais engagés par les communes pour réaliser ce travail. En réponse à une simple question du député Hugues
Gander, le Conseil d’État précise qu’à ce jour, vingt conventions de subventionnement ont été signées avec les communes pour un montant de 1,137 million de francs. Une trentaine de demandes sont par ailleurs en cours.