Edition No 58
Vendredi 20 Juillet 2018

Abonnement

Identification

Mot de passe oublié?
Edition No 58
Vendredi 20 Juillet 2018

Abonnement


Urgences cardiaques
Création d’un réseau cantonal de premiers répondants volontaires
Les répondantes et répondants sont des personnes majeures, capables de prodiguer les gestes de réanimation en cas d’arrêts cardiaques ou de suspicions d’arrêts cardiaques.
Crédit photos: ARC - Jean-Bernard Sieber

Dans le canton de Vaud, chaque jour, deux personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque, nécessitant l’engagement des secours professionnels. Lorsqu’aucun geste de base n’est entrepris avant l’arrivée de ceux-ci, le taux de survie diminue d’environ 10 % chaque minute. En Suisse, les études montrent que le taux de survie pour l’ensemble des arrêts cardiaques n’excède pas 3 % à 5 %. Suivant l’exemple du Tessin, des améliorations sont toutefois possibles.

Dès ce mois, l’État de Vaud met en place, en collaboration avec la Fondation First Responders et la Fondation Urgences Santé, un réseau cantonal de premiers répondants bénévoles. Il s’agit des personnes majeures, capables de prodiguer les gestes de réanimation en cas d’arrêts cardiaques ou de suspicions d’arrêts cardiaques. Elles doivent avoir suivi, dans les deux ans, une formation de base adéquate en matière de défibrillation (BLS-AED) et être inscrites officiellement comme premiers répondants.

Ces bénévoles sont alertés par la centrale 144 via une application pour smartphones nommée First Responders Vaud. Si ces personnes se trouvent près du lieu de l’incident, elles peuvent valider l’alarme de la Centrale 144 sur l’application, se rendre sur place où, en attendant l’arrivée des secours professionnels, elles effectuent un massage cardiaque. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès aujourd’hui sur le site de la Fondation First Responders (www.fondation-first-responders.ch) en téléchargeant l’application First Responders Vaud, disponible sur Apple Store et Google Play. Ce concept complète le dispositif d’urgence déjà en place dans le canton.

À l’heure actuelle, les membres de la Police cantonale, ayant suivi une formation BLS-AED depuis janvier 2018, sont les principaux intervenants engagés. L’État de Vaud et sa Police cantonale ont également équipé 41 véhicules de défibrillateurs. L’élargissement du réseau de premiers répondants aux bénévoles permettra de densifier le réseau cantonal et ainsi diminuer le temps où une victime ne bénéficie d’aucun traitement avant l’arrivée des secours professionnels.

Dans sa démarche, l’État de Vaud s’appuie sur l’expérience du canton du Tessin, qui a créé un tel réseau cantonal en 2005. Le taux de survie est passé à 57 % en 2016 pour les patients en fibrillation. L’État de Vaud soutient le développement d’un réseau cantonal en utilisant la même application pour smartphones que les cantons du Tessin, de Berne, de Fribourg, du Valais et du Jura. Genève et Neuchâtel étudient le projet. À moyen terme, un réseau de premiers répondants qui dépasse les frontières cantonales est envisageable.