PCL - Leaderboard

Santé

Les médecins, la centrale des médecins de garde et les pharmacies peuvent conseiller

30.01.2024 / FAO n° 9

Les médecins, la centrale des médecins de garde et les pharmacies peuvent conseiller
Pour les personnes de 16 ans et plus, il est possible de demander un conseil et une orientation en pharmacie .
Crédit photos: dusanpetkovic1

La fréquentation des services des urgences des hôpitaux vaudois reste très élevée en raison des virus et bactéries hivernaux. Le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) invite les patientes et patients à obtenir un conseil d’orientation avant de s’y rendre en appelant prioritairement leur médecin traitant, la centrale téléphonique des médecins de garde (CTMG) au 0848 133 133 ou à se rendre dans une pharmacie. Pour une urgence vitale, il reste impératif de composer le 144 ou de se rendre sans attendre aux urgences.

Le Département de la santé et de l’action sociale a décidé de passer au niveau 4 du dispositif cantonal de désengorgement des hôpitaux, qui l’autorise par exemple à intervenir pour fluidifier le transfert de certains patients entre établissements. L’engorgement des services des urgences est un phénomène transitoire et saisonnier dû aux épidémies simultanées de plusieurs virus hivernaux. Cette situation crée des temps d’attente souvent longs pour les urgences non vitales et entraîne une surcharge pour le personnel.

Le premier recours en cas de problème de santé est de s’adresser à son médecin traitant ou pédiatre s’il s’agit d’un enfant. Ce médecin de première ligne, qui connaît en général déjà la personne, est le mieux à même d’offrir à la fois orientation et traitement. Les personnes qui n’ont pas de médecin traitant, ne peuvent se rendre à la pharmacie ou qui consultent pour les enfants et jeunes de moins de 16 ans, sont invitées à contacter la CTMG au 0848 133 133 pour recevoir des conseils adaptés à leur situation. Les régulateurs de cette centrale sont des professionnels de la santé. Ils pourront orienter les personnes vers le prestataire le plus adapté à leurs besoins (médecin de garde, pharmacie ou autre) et déterminer si un déplacement aux urgences est nécessaire.

Pour les personnes de 16 ans et plus, les pharmaciennes et pharmaciens peuvent proposer conseils et orientation. En cas de doute sur la nécessité de se rendre aux urgences, il est possible de leur demander conseil. Ce service est généralement gratuit. Si l’entretien nécessite des questions plus approfondies, il peut être facturé et coûtera entre 20 et 30 francs, mais la cliente ou le client en sera informé à l’avance. Cette somme n’est pas prise en charge par l’assurance maladie et est donc à la charge de la personne qui demande conseil.

Dans les cas d’urgences vitales, c’est-à-dire lorsque la vie est menacée, une prise en charge sans délai par un hôpital spécialisé est nécessaire. Dans ces situations, il reste impératif de composer le 144.