Identifiant: Mot de passe:
Edition No 99 / Vendredi 9 Décembre 2016

Finances

Fort investissement des communes vaudoises

En 2015, les communes vaudoises dégagent une marge d’autofinancement dans la ligne de ces dernières années, avec 521 millions de francs, ce qui est plutôt élevé compte tenu de la situation économique mitigée. Avec cette marge, elles financent leurs dépenses nettes d’investissement à hauteur de 90%. Pour les 10% restants, elles recourent à l’emprunt pour la cinquième fois consécutive, alors qu’elles ne l’avaient fait qu’une fois de 2004 à 2010. Leurs dettes s’élèvent ainsi à 5,59 milliards de francs en 2015 et atteignent leur record. En tenant compte de l’inflation et de l’évolution démographique, les dettes des communes vaudoises restent toutefois inférieures à ce qu’elles avaient été en 2005 (7288 francs par habitant contre 7907 dix ans plus tôt).
En 2015, les communes vaudoises doivent s’acquitter de 121 millions de francs pour payer le service de leurs dettes alors que les dettes ont augmenté. Cette baisse est rendue possible grâce aux conditions d’emprunt particulièrement favorables qui ont cours actuellement sur le marché des capitaux. Ces conditions sont telles que les communes peuvent renouveler leurs dettes à moindre coût et bénéficier ainsi d’une baisse de leurs intérêts passifs.
L’analyse par commune montre des situations disparates. Ainsi, sur les 318 communes présentes en 2015, 111 affichent une marge d’autofinancement par habitant inférieure à la moitié de la marge de l’ensemble des communes vaudoises (30% de la population vaudoise). À   l’opposé, 38 communes affichent une marge d’autofinancement une fois et demie supérieure à la marge de l’ensemble des communes et regroupent 26% de la population vaudoise.

Les conditions d’emprunt particulièrement favorables actuellement font que les communes peuvent renouveler leurs dettes (5,59 milliards en 2015) à moindre coût.
farland9

Les trois A du canton maintenus

Pour la seconde fois cette année, Standard & Poor’s a confirmé le 5 décembre la note de référence à long terme « AAA » du Canton de Vaud avec perspective stable. 

Depuis 2003, le Canton de Vaud soumet chaque année sa situation financière à l’évaluation d’un organisme spécialisé et indépendant. La note (« rating ») qui en résulte traduit le degré de solvabilité, la capacité de l’État à honorer ses engagements financiers.