PCL - Leaderboard

Culture

Près de 700’000 visites dans les musées cantonaux en 2023

09.02.2024 / FAO n° 12

Près de 700’000 visites dans les musées cantonaux en 2023
L’exposition «Indésirables» au Palais de Rumine. Le site a connu en 2023 une hausse de 6,7% de sa fréquentation.
Crédit photos: MCSN

L’affluence a doublé en cinq ans dans les musées cantonaux. Ensemble, le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire, le Naturéum (Muséum cantonal des sciences naturelles) et les Site et Musée romains d’Avenches enregistrent près de 340’000 visites cumulées en 2023, entre présentations permanentes, expositions temporaires et événements. Un résultat proche des 353’000 visites du nouveau quartier des arts Plateforme 10 avec ses trois musées dédiés aux disciplines artistiques. La Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne affiche une fréquentation proche de celle de 2019 malgré l’important chantier en cours sur son principal site Unithèque, à Dorigny.

Le réinvestissement des lieux de culture a battu son plein au cours de l’année 2023 et la progression de la fréquentation dans les lieux d’exposition a affiché une belle augmentation après avoir légitimement faibli durant la phase pandémique. Le besoin de culture et de sorties culturelles éprouvé par la population à l’ère post-Covid et la reprise des déplacements à large échelle ne sont pas les seuls éléments pouvant expliquer d’aussi réjouissants résultats. Ce succès est aussi le résultat du travail effectué quotidiennement par toutes les équipes des institutions concernées et de la politique volontariste déployée depuis plusieurs années par le Conseil d’Etat.

Le développement d’une stratégie progressive de regroupement des musées cantonaux en pôles forts et attractifs porte ses fruits. En 2019, la fusion du Musée cantonal d’archéologie et d’histoire et du Musée monétaire cantonal dynamisait l’axe historique. En 2021, le domaine des arts visuels et arts plastiques gagnait en vitalité avec la constitution de la Fondation Plateforme 10 englobant le Musée cantonal des Beaux-Arts, Photo Elysée (Musée cantonal pour la photographie) et le mudac (Musée cantonal de design et d’arts décoratifs contemporains). L’axe sciences naturelles, enfin, a pris une nouvelle dimension début 2023 avec la création du Naturéum (Muséum cantonal des sciences naturelles) réunissant les anciens Musées de géologie, de zoologie et de botanique.

A noter que la première grande exposition interdisciplinaire conduite par le Muséum, en partenariat avec le Musée cantonal d’archéologie et d’histoire et en collaboration avec les Musées de Plateforme 10, est prévue pour l’été 2024 au Palais de Rumine ainsi qu’au Jardin botanique de Lausanne, au Jardin alpin de Pont-de-Nant et au Signal-L du quartier des arts.

À la BCUL, les prestations ont été garanties. L’accompagnement d’un chantier d’envergure, comme celui mené depuis 2020 par l’Université de Lausanne pour étendre le site Unithèque de Dorigny, engendre un travail considérable dont, notamment, une importante activité déployée en coulisses en vue des déménagements (inventaires, nettoyages et conditionnements). Pour rappel, les travaux permettront de bénéficier à terme de 10’000 m2 d’espaces supplémentaires et d’un doublement des places de travail. L’an passé, un total de près de 1,6 million de visites physiques cumulées a en effet été enregistré entre les six sites de la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne. Ces derniers, hormis l’Unithèque, affichent tous des hausses de fréquentation dont +6,7% pour Rumine ou encore +13% pour Internef. Les consultations numériques se chiffrent quant à elles à près de 23,4 millions.