Emil Frey - Leaderboard

Mobilité

La stratégie cantonale vélo déploie ses effets sur le terrain

11.06.2024 / FAO n° 47

Fin 2022, le Grand Conseil adoptait deux crédits d’un montant total de près de 42 millions pour un premier volet de mise en œuvre de la stratégie cantonale de promotion du vélo. Libéré il y a quinze mois, ce financement a permis de créer une Unité cantonale vélo, de procéder aux premiers recrutements et d’initier le déploiement de la stratégie. Aujourd’hui, plus d’une quarantaine de projets cyclables cantonaux sont en cours d’élaboration sur l’ensemble du territoire.

La stratégie cantonale vélo déploie ses effets sur le terrain
Pour présenter ce projet de requalification routière, de gauche à droite: Andreas Sutter (syndic de Tolochenaz), Véronique Savioz (municipale à Saint-Prex), Nuria Gorrite (conseillère d’Etat en charge des infrastructures), Charlotte Baurin (urbaniste, Région Morges), Sébastien Domon (DG mobilité et routes, Etat de Vaud) et Frédéric Glassey (municipal à Tolochenaz).
Crédit photos: ARC Sieber

Initiée en parallèle à l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur les voies cyclables, en janvier 2023, la stratégie vélo cantonale vise à planifier les différents réseaux de voies cyclables à l’échelle du canton d’ici 2027 et à les aménager d’ici 2042. Un chantier ambitieux qui, à terme, devrait permettre à la population de 8 à 80 ans d’effectuer la plupart de ses trajets quotidiens et de loisirs à vélo grâce à des liaisons cyclables continues et de qualité sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui, les premiers jalons sont posés: un centre de compétences cantonal vélo a été créé au sein de la Direction générale de la mobilité et des routes pour mettre en œuvre la stratégie, qui se décline en trois volets: promouvoir le vélo et faciliter sa pratique, développer des infrastructures cyclables sur le réseau cantonal dit «structurant», où le potentiel vélo est le plus élevé, mais aussi soutenir les communes et les régions dans leurs tâches d’aménagement en leur offrant un appui technique et financier.

L’aménagement du réseau cantonal structurant est une priorité. A ce jour, plus d’une quarantaine de projets cyclables sont en cours d’élaboration, à différents stades d’avancement, et se concrétiseront progressivement sur le terrain ces prochaines années. A titre d’exemple, la Route du Lac entre Morges et Saint-Prex fera bientôt peau neuve grâce à un crédit d’ouvrage de 11 millions de francs adopté par le Conseil d’Etat et soumis au Grand Conseil.

Un projet exemplaire
Porté par le Canton et les communes territoriales de Saint-Prex, Lully et Tolochenaz, le projet de requalification se situe entre le carrefour du «Banc-des-Pauvres» à Saint-Prex et la limite communale de Morges. Sur une longueur de 2.7 kilomètres, les travaux – qui devraient débuter en 2025 pour une durée de trois ans – permettront de procéder à l’entretien lourd du tronçon, d’assainir le bruit routier et de répondre aux ambitions d’aménagement de la nouvelle stratégie vélo: des pistes cyclables complétées par une voie verte d’agglomération (liaison régionale de mobilité douce au bénéfice d’une subvention fédérale), des trottoirs mixtes et des aides à la traversée offriront aux cyclistes et piétons des cheminements continus et sécurisés sur l’ensemble du tracé. Selon la conseillère d’Etat Nuria Gorrite, «ce projet est emblématique des aménagements que nous souhaitons concrétiser ces prochaines années à travers le canton. Il illustre de manière exemplaire non seulement ce partage intelligent de la route pour une cohabitation harmonieuse entre les mobilités, mais aussi le travail collaboratif, avec les communes concernées, pour une continuité des aménagements y compris en localité».

Liens: www.vd.ch/velo