PCL - Leaderboard

Naissances

Une antenne de l’état civil à la maternité du CHUV

19.02.2021 / FAO n° 15

Une antenne de l’état civil à la maternité du CHUV
Le CHUV accueille près de 40% des naissances du canton.
Crédit photos: Rafael Ben-Ari/Chameleons Eye

Lundi, une antenne de l’état civil a ouvert ses portes dans la maternité du CHUV. L’objectif de cette présence est de faciliter l’enregistrement des naissances. Deux demi-journées par semaine, une officière ou un officier d’état civil pourra renseigner les couples et le personnel sur les démarches et les documents à fournir. Annoncée en octobre 2020, cette mesure s’inscrit dans la réorganisation destinée à renforcer l’accessibilité de l’état civil.


En partenariat avec le CHUV, l’état civil crée une antenne dans les locaux de la maternité du centre hospitalier, à proximité du comptoir des admissions. Les lundis et jeudis de 9h à 13h, une officière ou un officier d’état civil assurera une permanence afin de guider parents et équipes de la maternité dans les démarches et procéder plus rapidement et efficacement à l’enregistrement des naissances dans le registre fédéral de l’état civil.

La présence de l’antenne de l’état civil permettra de gagner du temps dans l’établissement de nombreux dossiers: le CHUV accueille près de 40% des naissances du canton (37,5% en 2019). Avant même la naissance, les professionnels de l’état civil seront disponibles pour préparer l’inscription dans le registre fédéral: les documents nécessaires seront indiqués et pourront directement être vérifiés, les éventuels compléments demandés.


Cette initiative qui rapproche l’état civil du public s’inscrit parfaitement dans l’esprit du projet de réorganisation annoncé en octobre 2020. Celui-ci prévoit l’ouverture de guichets – actuellement inexistants – à Lausanne dans les prochaines années.


Statistique: protection de l’adulte et de l’enfant

Dans la dernière édition de son courrier Numerus*, Statistique Vaud fait le point sur les mesures de protection de l’adulte et de l’enfant dans le canton de Vaud. Fin 2019, on dénombre 14’447 mesures de protection en place dans le canton de Vaud afin de soutenir ou protéger 13’771 personnes, soit 1,7% de la population résidante. Les personnes concernées par ces mesures ne peuvent pas se charger elles-mêmes de leurs intérêts personnels ou matériels, en raison d’un état de faiblesse (déficience mentale ou troubles psychiques par exemple), d’une incapacité passagère (comme un manque de discernement) ou de leur jeune âge dans le cas des mineurs. Chez les adultes comme chez les mineurs, les curatelles sont les mesures les plus fréquentes.

Parmi les mesures de protection en cours fin 2019, les 80% concernent des personnes majeures. Le taux de personnes concernées augmente avec l’âge, reflétant la diminution des capacités liée à l’avancée en âge. Il passe de 1,3% entre 18 et 49 ans à 5,7% chez les 80 ans et plus. Alors que les hommes sont plus représentés que les femmes jusqu’à 65 ans, la tendance s’inverse ensuite et les femmes sont 1,5 fois plus nombreuses chez les personnes âgées de 80 ans et plus.

* www.vd.ch/stat > actualités