Emil Frey - Leaderboard

Criminalité

Bilan 2020 de la criminalité dans le canton de Vaud

26.03.2021 / FAO n° 25

Bilan 2020 de la criminalité dans le canton de Vaud
Béatrice Métraux, conseillère d’Etat et présidente du Conseil cantonal de sécurité ainsi que Jacques Antenen, commandant de la Police cantonale vaudoise présentent le bilan positif en matière de criminalité.
Crédit photos: ©JBS - ARC

Les autorités communiquent un bilan 2020 positif en matière de criminalité sur le sol vaudois. En effet, les infractions au Code pénal ont diminué de 9% par rapport à 2019, confirmant la tendance amorcée il y a huit ans, la pandémie ayant aussi contribué à cette baisse. Les chiffres 2020 sont ainsi les plus bas enregistrés depuis 2009, année de la création de la statistique harmonisée et représentent une baisse de plus de 50% des infractions au Code pénal depuis 2013.

A l’occasion de la présentation annuelle des chiffres de la criminalité, Béatrice Métraux, conseillère d’Etat et présidente du Conseil cantonal de sécurité (CCS), a souhaité souligner «l’exceptionnel travail effectué par les forces de police dans un contexte difficile. Elles ont fait preuve d’une grande flexibilité dans leur organisation et d’une capacité d’adaptation extraordinaire en accomplissant leurs missions pour la protection de la population avec à la clé des résultats positifs.»

Vaud: une diminution du nombre d’infractions au Code pénal,
à la LStup et à la LEI

Durant l’année 2020, marquée par la pandémie, 41’737 infractions au Code pénal ont été recensées, contre 45’805 infractions en 2019, ce qui représente une diminution de 9%. Les infractions à la Loi sur les stupéfiants et à la Loi sur les étrangers et l’intégration sont aussi en baisse par rapport à 2019.
Parmi les infractions au Code pénal, 64% concernent le patrimoine (26’826), 14% la liberté (5813), 8% la vie et l’intégrité corporelle (3483) et 2% l’intégrité sexuelle (682). À ces chiffres s’ajoutent 4566 infractions concernant d’autres titres du CP et 367 infractions contre l’autorité publique, dont 285 pour violences ou menaces contre les fonctionnaires.
Les cas de vol (sans cambriolages et vols de véhicule) diminuent de 18% (11’942), tout comme les cambriolages (-25% / 3534). En revanche, on observe une hausse de 3% des cas de vols de véhicules (2466), de 9% des cas d’escroqueries (1762) et de 13% des cas de dommages à la propriété (4881). Quant à lui, le volume des brigandages reste stable, avec 207 cas en 2020 contre 220 en 2019. Le nombre d’infractions en lien avec la violence domestique est en baisse par rapport à 2019 (-7%).

La police au front dans la lutte contre la pandémie

Pour le commandant de la Police cantonale vaudoise, Jacques Antenen, «l’année 2020 a aussi été une année de remise en question pour la police qui a su mieux intégrer tous les corps de police vaudois pour faire face, en plus de l’activité de base, aux nouvelles missions en lien avec la pandémie de coronavirus».
Si la hausse des escroqueries en général était de 22% en 2019, elle s’est encore élevée de 9% en 2020, sachant qu’environ 80% d’entre elles ont été commises cette même année via le net (2019: 70%), durant la pandémie les cyber-escroqueries se sont multipliées. Ainsi, les campagnes de prévention lancées au cours de l’année 2019 devront se poursuivre pour la troisième année consécutive.