Emil Frey - Leaderboard

Espèces exotiques envahissantes (EEE)

Comment lutter?

19.11.2021 / FAO n° 93

Scientifique du patrimoine naturel à la Direction générale de l’environnement (DGE), Charline Daujat occupe tout son temps à coordonner la lutte contre les espèces exotiques envahissantes (EEE). Ces dernières sont reconnues par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme la «troisième cause de l’érosion de la biodiversité mondiale».

Comment lutter?
Opération d’arrachage de plantes envahissantes le long du ruisseau des Bossons, au Pays d’Enhaut, en 2015.
Crédit photos: ARC-Jean-Bernard Sieber

Qu’elles soient végétales (néophytes) ou animales (néozoaires), les EEE sont des organismes ayant été introduits de manière volontaire ou accidentelle en dehors de leur aire de répartition naturelle et dont la prolifération cause des dommages écologiques, économiques ou sanitaires. L’enjeu principal en Suisse et dans notre canton? Lutter contre ces espèces qui colonisent nos milieux. Pas de protectionnisme à tous crins ici, simplement la prise de conscience d’une problématique planétaire exponentielle. Si différentes lois et ordonnances régissent leur importation ainsi que leur détention et précisent les espèces interdites en Suisse, la DGE joue un grand rôle dans la sensibilisation des communes et des particuliers sur ces épineux problèmes.

Formation et sensibilisation
Écrevisses américaines, moustiques tigres, renouées du Japon… Aussi poétique soit-elle, la liste des EEE est pourtant loin d’inspirer de bucoliques pensées. Charline Daujat rappelle par exemple que l’ambroisie venue d’Amérique du Nord produit un pollen si allergisant qu’elle est aujourd’hui la seule plante que l’on a l’obligation légale d’éradiquer en Suisse. Quant au buddleia – désormais surnommé «leurre à papillons» depuis que l’on sait qu’il fait mourir les larves de ces derniers en plus de coloniser la végétation indigène – il est toujours autorisé dans le commerce… La loi fédérale sur la protection de l’environnement (LPE) en cours de révision y changera-t-elle quelque chose?

En attendant, l’heure est à la sensibilisation. Outre la mise en réseaux de différents services et acteurs de terrain, la DGE dispense des cours pour les communes – et bientôt des tutos en ligne accessibles à tous – afin de former et d’informer toujours mieux sur les manières de lutter contre les EEE. «Et bien souvent, la prévention est la meilleure des armes», assure Charline Daujat.

Retrouvez tous les descriptifs des EEE du canton ainsi que les contacts et conseils utiles sur: www.vd.ch/themes/environnement/biodiversite-et-paysage/especes-exotiques-envahissantes/