PCL - Leaderboard

Prestations sociales

L’allocation familiale pour enfant en formation et pour enfant invalide augmentera

07.01.2022 / FAO n° 2

L’allocation familiale pour enfant en formation et pour enfant invalide augmentera
Le montant de l’allocation familiale augmente, un soutien qui contribue au maintien du pouvoir d’achat des familles.
Crédit photos: ©lefebvre_jonathan - stock.adobe.com

Dans le canton de Vaud, le montant des allocations familiales pour enfant en formation professionnelle ou aux études âgé de 16 à 25 ans et pour enfant invalide âgé de 16 à 20 ans est passé de 360 à 400 francs le 1er janvier. Il s’agit de la dernière hausse prévue par la réforme vaudoise de la fiscalité des entreprises (RIE III) qui a été acceptée par une large majorité de la population vaudoise en 2016.

Les allocations familiales sont une contribution à l’entretien de l’enfant. La loi fédérale prévoit le versement d’une allocation mensuelle de 200 francs par enfant jusqu’à 16 ans (ou 20 ans pour les enfants ne pouvant exercer une activité lucrative à cause de maladie ou d’un handicap), et de 250 francs par enfant de 16 à 25 ans et qui sont encore en étude ou formation. Selon le canton, le montant de ces allocations diffère. Dans le canton de Vaud, elles ont augmenté au cours des dernières années et aujourd’hui, elles figurent parmi les plus élevées en Suisse.

Cette dernière augmentation termine le programme de hausse progressive des allocations familiales qui trouve son origine dans un accord qui a été passé lors des discussions touchant la réforme vaudoise de la fiscalité des entreprises (RIE III) et qui a été acceptée par une grande majorité de la population vaudoise en mars 2016.

« Les familles sont confrontées à d’importantes charges financières, en particulier lorsque les enfants sont en formation; l’augmentation des allocations familiales et de formation contribuent au maintien de leur pouvoir d’achat », se réjouit Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l’action sociale. Ce soutien s’inscrit dans le cadre d’une politique cantonale de prestations qui visent à soutenir les familles, par exemple les subsides à l’assurance-maladie, qui soulagent du poids des primes de l’assurance-maladie, les prestations complémentaires pour familles, qui donnent une aide aux familles à revenu modeste, les bourses d’études et d’apprentissage qui permettent aux jeunes de suivre une formation, ou les prestations ponctuelles pour familles, qui soutiennent des familles à revenu modeste à couvrir des imprévus, ou encore les aides individuelles au logement.

Plus d’informations: https://www.vd.ch/aides-financieres