Emil Frey - Leaderboard

Circulation

Bilan 2021 des accidents de la circulation

29.03.2022 / FAO n° 25

L’année 2021 a été marquée par une diminution des décès sur les routes par rapport à l’année précédente, et ce, malgré une augmentation du nombre d’accidents. Les campagnes de prévention routière des polices vaudoises continuent à cibler plus particulièrement les usagers les plus vulnérables, tels que les piétons, les cyclistes et les motocyclistes.

Bilan 2021 des accidents de la circulation
Les accidents avec dommages matériels ont augmenté de 13.6% l’an dernier par rapport à 2020.
Crédit photos: Luftbildfotograf

En 2021, 4395 accidents ont été recensés par les polices dans le canton de Vaud. Cela représente une augmentation générale de 11.1% par rapport à l’année 2020. Cette augmentation est principalement due aux accidents avec dommages matériels (+13.6%, +325 accidents), mais également avec blessés légers (+6.5%, +81 accidents).

Ces deux dernières années, le volume des accidents avec dommages matériels est inférieur à la moyenne des 10 dernières années, cela malgré l’augmentation du nombre de véhicules en circulation (près de 123’772 de plus sur les routes depuis 2007). Concernant les accidents avec victimes, une hausse (+7.3%, +114 accidents) est visible sur l’ensemble du territoire. Heureusement, les accidents mortels sont en baisse en 2021. Au total, 24 personnes ont été tuées sur les routes, soit 5 personnes de moins qu’en 2020. Parmi ces décès, 13 étaient des automobilistes, 5 des motocyclistes, 2 des cyclistes et 4 des piétons.

Comme en 2020 et pour l’ensemble des accidents de la route, «l’inattention et la distraction» au volant représentent la première cause principale. Cette cause est également la principale pour les accidents impliquant des victimes, alors que les deux causes principales des décès sur les routes sont liées à «l’influence de l’alcool» ainsi qu’à «l’inattention et la distraction». Concernant les accidents avec dommages matériels, les principales causes sont dans l’ordre « l’influence de l’alcool », «l’inattention et la distraction» et la «vitesse inadaptée».

«Responsabilité individuelle et collective»
Pour la conseillère d’État Béatrice Métraux, «il est primordial de rappeler à l’ensemble des usagers que le respect des règles et des codes de conduite constitue le fondement de la sécurité routière. Il est de la responsabilité individuelle et collective de s’y conformer. Chaque accident est un accident de trop. Les autorités mettent ainsi tout en œuvre en matière de formation, prévention et répression pour réduire leur nombre. La route ne doit pas représenter un risque, mais un moyen sûr de se déplacer pour tout le monde; piétons, cyclistes, motocyclistes et automobilistes».

Le commandant de la Police cantonale, Jacques Antenen, est également préoccupé par l’augmentation des accidents dont la cause principale est l’inattention et la distraction en particulier en lien avec l’usage des smartphones au volant. Une fois de plus, la moitié des victimes sont des usagers particulièrement vulnérables (5 motards, 4 piétons et 2 cyclistes). Des campagnes de prévention, mais aussi des contrôles spécifiques seront organisés en 2022. La lutte contre les nuisances sonores liées aux comportements particulièrement bruyants de certains conducteurs reste une priorité et fera de plus en plus l’objet de contrôles coordonnés par les différentes polices du canton avec l’appui du Service des automobiles et de la navigation (SAN).

Avec l’augmentation constante du nombre de véhicules sur les routes du canton, il est impératif de se conformer aux dispositions sur la circulation routière. Les polices vaudoises, avec l’appui de plusieurs partenaires comme les polices cantonales du concordat des cantons latins, la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR), le Service des automobiles et de la navigation (SAN), le Bureau de prévention des accidents (BPA) et le Touring club suisse (TCS), veillent à leur respect tout en développant des campagnes et des actions de prévention touchant tous les usagers de la route, en particulier les plus vulnérables.

En 2022, l’accent sera plus particulièrement mis sur l’importance de dégager intégralement les véhicules du givre et de la neige qui les recouvrent, le respect des distances de sécurité, le bon usage des pistes et bandes cyclables, l’importance pour les motocyclistes d’adapter leur conduite aux conditions de la route et à leur capacité de pilotage, la sécurité sur les chantiers routiers ainsi que les risques liés à la rentrée scolaire, à l’obscurité et à la consommation d’alcool au volant.