Sécurité

Inauguration des nouvelles centrales d’urgence à Lausanne

17.01.2023 / FAO n° 5

Inauguration des nouvelles centrales d’urgence à Lausanne
Plus de 220 collaboratrices et collaborateurs de travailleront de manière plus efficace et professionnelle, dans l’environnement moderne du nouveau centre.
Crédit photos: Arc Sieber

La centrale vaudoise police (CVP), la centrale de traitement des alarmes (CTA), la centrale des appels sanitaires urgents (144) pour les cantons de Vaud et Neuchâtel, la centrale téléphonique des médecins de garde (CTMG) également pour les cantons de Vaud et Neuchâtel, et la future centrale de la gestion coordonnée du trafic de l’agglomération Lausanne-Morges (GCTA) seront localisées, courant 2023, dans le nouveau bâtiment administratif de l’ECA, sur le site de la Grangette à Lausanne. A ces centrales d’urgence viendront s’ajouter les infrastructures de gestion de crise de l’État de Vaud, soit le poste de commandement des opérations de l’État-major cantonal de conduite (PCO-EMCC), ainsi que les locaux de conduite de la Protection civile vaudoise.

Inédit en Suisse, ce regroupement est le fruit d’une volonté du Conseil d’État de renforcer la qualité du traitement des urgences, afin de faire face aux défis liés à l’augmentation constante du volume d’appels et de la complexité croissante des réponses à apporter. Ce projet s’appuie sur l’opportunité offerte par l’ECA dans le cadre de la construction de son nouveau siège administratif.

Au fil du temps, la vision commune entre le Canton de Vaud, l’ECA, la Fondation Urgences Santé et la municipalité de Lausanne s’est concrétisée en un projet novateur qui améliorera la coordination entre ces différentes entités sur un même site, en facilitant les échanges et le partage d’informations. Ce regroupement permettra aussi une forte mutualisation des moyens techniques, informatiques et des infrastructures, source d’efficience et de réduction des coûts tant d’exploitation que d’investissements. Le projet respecte la norme internationale EN 50518 qui fixe des critères de sécurité les plus élevés pour les centrales d’urgence tant au niveau informatique, physique que de gestion des flux. Une redondance (centrale de remplacement en cas de panne ou autres incidents) sur le site de la Blécherette est également prévue.

L’ensemble du projet, mené par une équipe pluridisciplinaire, a porté une attention particulière au respect des délais et des coûts, mais également à l’accompagnement au changement pour assurer l’évolution de la gestion des appels d’urgence à l’horizon 2035.

Avec chaque année quelque 250’000 appels au 117, 135’000 appels au 118, 237’000 appels au 144 et 247’000 appels à la CTMG auxquels viennent s’ajouter 68’000 alarmes du système Sécutel, ces nouvelles infrastructures représentent une réelle avancée dans la prise en charge des appels d’urgences et la gestion de crise. Elles permettront à plus de 220 collaboratrices et collaborateurs de travailler de manière plus efficace et professionnelle, dans un environnement moderne respectant les normes de santé-sécurité au travail et adapté aux enjeux futurs de la gestion des appels d’urgence, avec pour objectif prioritaire la protection de la population.

Les dernières actualités







Bonne Année 2023 à toutes et à tous!

Bonne Année 2023 à toutes et à tous!

30.12.2022


Joyeux Noël à toutes et à tous !

Joyeux Noël

23.12.2022


Troisième correction du Rhône dans le Chablais

Projet d’envergure prochainement mis à l’enquête publique

20.12.2022