PCL - Leaderboard

Mobilité

Nouveau pont et voie ferrée séparée de la route entre Villars et Gryon

11.04.2023 / FAO n° 29

Nouveau pont et voie ferrée séparée de la route entre Villars et Gryon
«Le pont de la Barboleuse» améliorera sensiblement la visibilité, et donc la sécurité des plus de 2500 véhicules/jour.
Crédit photos: ARC Sieber

Le Conseil d’État a la volonté de garantir une mobilité de qualité dans le canton pour rapprocher ses différentes régions, améliorer les déplacements de l’ensemble des Vaudoises et des Vaudois, ainsi que pour soutenir l’attractivité économique et touristique. Pour répondre à ces objectifs, ce sont entre 60 et 80 millions qui sont dédiés à l’entretien et à la réhabilitation des routes cantonales chaque année pour sécuriser les déplacements et préserver le patrimoine routier.

Dans les Alpes vaudoises, les infrastructures de mobilité jouent un rôle crucial pour relier la plaine aux stations et soutenir l’économie touristique. La RC 719, qui relie les stations de Villars et Gryon, se trouve dans un état critique sur une distance d’environ 550 mètres. Le mur de soutènement date des années 1900 et les estacades des années 1950, avec un dernier entretien effectué en 1983. Le trafic, le gel et le sel ont fortement dégradé la chaussée et les ouvrages d’art, nombreux au vu de la topographie escarpée du site, nécessitant des interventions urgentes du Canton en 2011 et 2017. De plus, la collaboration avec les Transports publics du Chablais (TPC) permettra de sécuriser la ligne ferroviaire du Bex-Villars-Bretaye (BVB) puisqu’elle partage son tracé avec le trafic routier sur ce tronçon.

En conséquence, le Canton et les TPC ont associé leurs compétences et leurs ressources pour concevoir un projet de réaménagement complet entre Villars-sur-Ollon et la Barboleuse. Ce projet comprend la remise en état des murs et des estacades, ainsi que la construction d’un nouveau pont, appelé « le pont de la Barboleuse ». Celui-ci améliorera sensiblement la visibilité, et donc la sécurité, des plus de 2’500 véhicules/jour et facilitera les déplacements entre les deux stations touristiques grâce à la correction du tracé. Par ailleurs, les travaux intégreront également la création d’une nouvelle voie ferroviaire en site propre. Sur le nouveau pont, les deux trafics ferroviaire et routier seront ainsi séparés ce qui améliorera considérablement la sécurité. Ce développement ferroviaire permettra également d’accueillir de nouvelles rames BVB et s’intègre dans une vision plus large de modernisation de la ligne.

Pour préserver l’environnement, le Canton entreprend également une mise en conformité du traitement des eaux de chaussée et la renaturation de l’ancien tronçon. Ce dernier sera remblayé et végétalisé. Par ailleurs, la couleur «ocre» de la structure métallique en acier Corten du pont proviendra d’une réaction chimique naturelle: l’oxydation d’une fine couche extérieure du métal protégera l’ouvrage, sans impact sur l’environnement par rapport à une solution classique de protection par peinture.

Ce projet de modernisation des infrastructures routières et ferroviaires nécessite un engagement financier important de 50,5 millions, en raison notamment de la complexité topographique du terrain. 25,9 millions concernent les travaux routiers à la charge du Canton. 24,6 millions concernent les travaux ferroviaires gérés par les TPC et font l’objet d’une répartition financière entre la Confédération (80%) et le Canton (20%).

Gestion coordonnée du trafic et projets connexes
Une circulation alternée avec des feux de signalisation rythmera le trafic routier d’avril à octobre, chaque année entre 2023 et 2026. Compte tenu de l’exiguïté des lieux et pour des questions de sécurité des usagers et des ouvriers, des interruptions complètes du trafic routier sont à prévoir et tous les efforts seront fournis pour que celles-ci s’agencent au mieux aux périodes de vacances scolaires, afin de perturber le moins possible le transport scolaire. En coordination avec d’autres travaux sur la ligne, le trafic ferroviaire fera également l’objet d’interruptions hors saison hivernale, mais dans la plupart des cas, un bus de remplacement sera mis à disposition. Les actualités sont présentées sur www.vd.ch/barboleuse et sur www.tpc.ch/barboleuse. Par ailleurs, afin de minimiser les perturbations, les TPC et le Canton se coordonnent étroitement sur deux autres projets en parallèle: l’assainissement du tunnel de Fontannaz et la mise en conformité des gares de Barboleuse et Gryon.


Patrick Turrian, Syndic d’Ollon, Nuria Gorrite, conseillère d’État, Pierre-André Burnier, syndic de Gryon, Grégoire Praz, directeur des TPC, Christian Monney, chef de projet à l’Etat de Vaud ont présenté ce projet de modernisation des infrastructures.
Crédit photos: ARC Sieber