L'Isle

L’Isle, un village du Pied du Jura riche de trésors à découvrir

Parti d’argent et d’azur, à la bordure d’or.

L’Isle partagea les destinées de la vaste baronnie de Cossonay jusqu’en 1472. Elle devint seigneurie de la famille de Glérens avant que les Dortans n’en héritent. Les de Chandieu construisirent le château actuel en 1696. En 1896, la commune adopta les armoiries de Cossonay avec les émaux inversés, trois fasces ondées qui évoquaient les trois sources de la Venoge, remplacées en 1928 par une bordure d’or.

Histoire

La véritable histoire de L’Isle débute au XIe siècle. A cette époque, une tour de défense protégeait un petit bourg entouré de murailles, tandis que la Venoge lui servait de fossés. Au XVe siècle, on parlait de la ville et du mandement de L’Isle. Après avoir fait partie de la seigneurie de Cossonay, L’Isle eut ses propres seigneurs, Marie de Dortans l’apporta à Esaïe de Chandieu en l’épousant. Les de Chandieu étaient une famille dont plusieurs membres s’étaient illustrés au service des rois de France.

Il y avait un château en ces lieux, mais à ce que l’on raconte, il n’eut pas l’heur de plaire à l’épouse de Charles de Chandieu. L’ayant considéré de la portière de son carrosse, elle s’écria « Ce n’est que cela » et fit tourner bride. L’époux, vexé, fit alors bâtir le château actuel, selon les plans du célèbre Mansart.

Le « Petit Versailles » vaudois, trésor de l’architecture de la fin du XVIIe siècle, est aujourd’hui propriété de la commune et ce depuis 1876. Il abrite les écoles, les locaux de l’administration communale, un logement, la salle du Conseil et un caveau rénové grâce à l’association des amis du château. Trésor unique en Suisse, de magnifiques Cuirs de Cordoue ornent les murs du grand Salon. Cette pièce qui accueillait autrefois la célébration des mariages civils, fait office de salle de réception et d’expositions. La possibilité de visiter ces lieux sera offerte dès le début de cet été.

Le parc du château accueille diverses manifestations au gré des saisons, dont une fois l’an, une brocante fort renommée. Un verger d’espèces anciennes y est également installé, chaque habitant pouvant profiter d’y déguster quelques fruits.

Géographie

Notre commune s’étend de la plaine au sommet de Châtel. Nombreux sont les randonneurs des crêtes du Jura qui s’adonnent aux joies hivernales du ski de fond ou de la raquette, au départ du Mollendruz en direction du Mont-Tendre ou qui à la belle saison en randonnée ou à vélo, s’offrent la croix de Châtel que l’on peut apercevoir scintiller sous les rayons du soleil levant. Châtel, point culminant de la commune, sis, il est vrai en partie sur le territoire de notre voisine Montricher, mais néanmoins pâturage communal qui voit le bétail de la société d’alpage estiver parmi les cytises de la Combe d’Arrufens et bénéficier d’un panorama exceptionnel couvrant le pays romand et le massif alpin. L’observateur qui, du haut des côtes boisées de Châtel, plonge sur L’Isle et son territoire de 1621 hectares, dont quelque 560 hectares de forêts, ne peut rester insensible à la magnifique ordonnance du centre du village occupé par le château, son parc et sa pièce d’eau.

L’Isle se situe au carrefour de la route qui mène à la vallée de Joux en passant par le col du Mollendruz et de l’axe Bière– La Sarraz. Son territoire en forme de croissant est bordé par les communes de Chavannes-le-Veyron, Cuarnens, Mont-la-Ville, L’Abbaye, Montricher, Pampigny et Mauraz.

Mais L’Isle, c’est avant tout le berceau de la Venoge, rivière célébrée par le poète vaudois Jean-Villard Gilles. De nombreux promeneurs viennent y découvrir ses différentes sources dont le Chauderon et le Puits et admirer le bassin devant le château.

Vie du village

La commune est composée du village de L’Isle et de 3 hameaux. Tout d’abord, nous trouvons Villars-Bozon, qui est partagé par le Morand, petit ruisseau provenant des captages du même nom qui alimentent la ville de Morges.

La Coudre, balcon communal à 840 m d’altitude, a la particularité d’être une fraction de commune. Elle gère ses propres biens, soit 81 hectares de forêts, 20 hectares de terres agricoles, quelques bâtiments ainsi que son réseau d’eau potable alors que les problèmes fiscaux, scolaires, d’épuration des eaux et d’entretien des routes sont confiés à L’Isle.

Le hameau des Mousses est, quant à lui, partagé entre les communes de L’Isle et de Cuarnens, Depuis de nombreux siècles sa petite vingtaine d’habitants est ainsi tournée vers l’une ou vers l’autre.

L’agriculture est encore bien présente dans la commune. Production laitière transformée en gruyère AOP à la laiterie villageoise, engraissement de bovins, de poulets, cultures céréalières et fourragères se partagent ainsi l’espace rural.

Les forêts communales, qui occupent une grande surface de notre territoire, contribuent en partie à alimenter le chauffage à distance dont bénéficient la majorité des bâtiments communaux et ainsi que plusieurs immeubles et habitations.

De nombreux artisans déploient leurs activités dans notre commune. Un riche éventail de commerces, un médecin, deux restaurants, une buvette d’alpage et un tea-room sont à disposition de la population locale et régionale. Les sociétés locales et les divers groupes d’animation participent à faire vivre notre village. Le « L’Isle info », petit journal communal, relate au rythme des saisons, les évènements marquants de l’année.

Projets futurs

Gros chantier devant assurer notre approvisionnement en eau potable, les derniers travaux de mise en place du barrage souterrain des Barbilles arrivent à leur terme. Nous devrions enfin connaître les effets de cette vaste réserve appelée à retenir l’eau dans le but de la stocker et de la délivrer au fil de nos besoins via le réservoir des Barbilles, ouvrage faisant partie du bouclage MVCL (Mont-la-Ville–Cuarnens–L’Isle).

Les travaux de sécurisation du carrefour du Grütli, axe routier principal du réseau cantonal et communal, mais également passage piétonnier, débutent avec l’arrivée des beaux jours.

La révision de notre Plan général d’affectation (PGA) a été entreprise il y a bientôt 10 ans... La LAT ayant rendu l’exercice encore plus compliqué et malgré notre statut de centre régional, les possibilités de croissance resteront modestes.

La municipalité est au-devant de nombreux défis à relever dont la poursuite des travaux de mise en séparatif, la réfection des bâtiments communaux, l’entretien et la réfection des routes et des chemins agricoles.

Nous sommes non seulement attachés à préserver notre patrimoine et la qualité de la vie dans nos villages de la campagne vaudoise mais également tournés vers notre région.

Nos efforts se portent ainsi sur des projets intercommunaux telle la mise en place de l’association scolaire ASICOVV (Association scolaire Cossonay-Veyron-Venoge) avec la volonté ferme de conserver des classes dans notre village et de proposer un accueil parascolaire. Autre projet de taille, la construction, par l’association intercommunale de la piscine des Chavannes, d’une piscine couverte à Cossonay qui permettra l’apprentissage de la natation à nos élèves et des moments de détente sportive à nos habitants. La régionalisation des Step occupe nos préoccupations, il en va de la préservation de la qualité de nos cours d’eau.

Autant de projets qui ne sauraient voir le jour sans le soutien et la participation de chacune et de chacun. Les autorités communales ont à cœur de permettre à tous les acteurs, tant économiques qu’associatifs, de poursuivre et de développer leurs activités. Toutefois, ce sont bien les réalités de notre situation financière et la prudence qui resteront les maîtres-mots de notre avenir.

Conclusion

Nous vous invitons à venir découvrir L’Isle et ses trésors, des bords de la Venoge au sommet du Jura. Venez flâner au bord de l’eau, taquiner la truite, parcourir forêts et pâturages. Trésors de l’art, de la culture et de la nature, plaisirs des yeux et des papilles, L’Isle est pleine de richesses !

Anne-Lise Rime, syndique

Le puits

L'ESSENTIEL

Municipalité de gauche à droite , assis: Rosat Claude, Baudat Steve, debouts : Hostettler Eric, Bapst Jean-Louis (vice-syndic), Rime Anne-Lise (syndique). Secrétaire communale : Aeby Fabienne.
Boursière: Grandjean Véronique.
Séance de la municipalité:lundi, 18h.
Conseil communal:45 membres.

Adresses utiles : Greffe: rue du Château 7, 1148 L’Isle.
Heures d’ouverture: lu à ve : 9h-11h ; lu : 14h-18h ; ma à je : 14h-16h.
Tél: 021 864 40 70.
E-mail : info@lisle.ch. Poste de gendarmerie : Cossonay-Ville, tél. 021 557 82 21. Service du feu : SDIS Venoge.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndique: Anne-Lise Rime

Nom de la commune: L’IsleSobriquet des habitants : Les Grenouilles

District: Morges

Surface: 1621 ha

Arrondissement électoral:Morges

Localités groupées dans la mêmecommune : La Coudre, Villars-Bozon,Les Mousses

Nombre d’habitants: 1023

Nombre de ménages: 497

Structure de la population :903 Suisses, 120 étrangers195 personnes de plus de 65 ans171 de moins de 16 ans

Taux d’imposition: 76

Paroisses:Veyron-Venoge

Manifestations communales :1er Août

Sociétés locales:

Abbaye Le Cordon Bleu – Achisle – Badminton – FC Veyron-Venoge – Ski club – Théâtre Les Baladins – Les Pêcheurs en rivière – Les Francs-Tireurs – Jardilisle – Les Boulistes – Les Paysannes vaudoises – Jeunesse de L’Isle – Jeunesse de Villars-Bozon – USL

Autre :Commune membre du Parc naturelrégional Jura vaudois