Villarzel

Villarzel

Après 2014 c’est la deuxième fois que j’ai le privilège et la responsabilité de présenter notre commune aux

lecteurs attentifs de la Feuille des Avis officiels. En relisant le texte de 2014 je prends la mesure des

changements qui ont eu lieu durant cette période notamment en matière d’aménagement du territoire ou

de scolarisation des enfants. … En relisant l’Histoire de Villarzel, je mesure aussi que nous ne sommes

finalement qu’un maillon au service de la communauté pour écrire une page de ce livre.

La tour de Villarzel en été

Parti d’argent et de gueules, à la tour couverte, accompagnée de trois étoiles mal-ordonnées, le tout de l’un à l’autre.

Histoire

Au début du second millénaire, le territoire de Villarzel faisait partie d’une enclave appartenant à l’évêché de Lausanne. L’évêque Bertold fit construire le château de «Vilarzel» entre 1212 et 1220 et l’évêque Boniface fit ériger les murs entre 1230 et 1239, d’où le nom de Villarzel-l’Evêque, encore utilisé de nos jours par les historiens.

La châtellenie de Villarzel, fondée lors de la construction du château, comprenait les villages de Sédeilles, Cerniaz et Villars-Bramard, Rossens, Marnand et Granges.

En 1295, la guerre éclate entre l’évêque Guillaume de Champvent et les sires de Villarzel, qui refusent de le reconnaître comme leur suzerain.

Le 11 septembre 1335, après quatre ans de troubles, sur fond d’enlèvement, de sorties «lances baissées» et de destruction de châteaux par les fribourgeois appelés en renfort par l’évêque, la paix est conclue. En 1476, le château est incendié. Seules la tour et la chapelle (lieu de culte actuel) échappent au feu.

En 1536, Villarzel passa sous la domination bernoise, la châtellenie fit dès lors partie du bailliage de Moudon. Au XVIIe siècle, le bourg se dépeupla peu à peu au profit du village actuel qui se développa plus au sud, sans doute grâce au défrichement des forêts qui permit d’étendre les terres cultivables dans cette direction.

De 1798 à 1803, le village, avec le district de Moudon dont il faisait alors partie, fut rattaché par le Directoire français au canton du Léman. Enfin, en avril 1803, Villarzel devint une commune vaudoise et entra ainsi au sein de la Confédération Helvétique à qui elle donna, en 1954, un président en la personne de M. Rodolphe Rubattel.

C’est en 2006, au terme d’un processus de rapprochement naturel et paisible que les trois communes de Rossens, Sédeilles et Villarzel fusionnent pour devenir Villarzel.

L’année 2014 a vu des réjouissances importantes au pied de la tour historique pour célébrer les 800 ans de Villarzel. Ces festivités ont été particulièrement profitables pour rassembler et dynamiser la vie locale.

Economie, transports, services

Notre commune compte quelques artisans, un maraîcher, une fromagerie, un restaurant à Sédeilles et 13 agriculteurs. Depuis de nombreuses années, il n’y a plus ni poste, ni commerce. Malgré cela, la population est en croissance régulière, soit par quelques rares constructions nouvelles soit par des aménagements dans le tissu bâti existant. Sédeilles est au cœur de 5 lignes de bus qui desservent les gares de Romont, Payerne, Rosé, Villaz-St-Pierre et Granges-Marnand. Les nuisances actuelles au cœur de Sédeilles et la demande de Car Postal pour construire un dépôt pour ses bus ont conduit la Municipalité à lancer un vaste projet d’aménagement de la zone d’installation publique du Clos d’Amont. Couplée à ce projet, avec la commune fribourgeoise de Châtonnaye, un chauffage à distance pourrait voir le jour. Nettement sous dotés en matière d’abris de protection civile, nous profiterions de la construction d’une nouvelle salle communale pour améliorer ce service à la population.

Les 114 hectares de forêts communales sont principalement confiés à la corporation forestière intercantonale de Glâne-Farzin qui gère et administre désormais plus de 3000 hectares de forêts privées ou publiques.

Notre commune a toujours eu une vocation agricole marquée. Idéalement située à l’adret de la vallée de la Broye, elle offre une terre fertile pour les céréales. Le lait du nombreux bétail est transformé en Gruyère AOP dans les fromageries de Villarzel et de la commune fribourgeoise voisine de Châtonnaye. Reliés au réseau écologique régional d’Henniez en étroite collaboration avec Nestlé Waters, nos agriculteurs sont sensibilisés depuis fort longtemps aux préoccupations de la préservation du paysage et des eaux tout en maintenant une haute productivité. La législature qui s’engage devrait aussi voir la mise en place d’un remaniement parcellaire du côté de Sédeilles.

Les Municipalités successives ont toujours pris soin de mettre à jour leurs infrastructures communales : routes, bâtiments communaux, réseaux des eaux claires et usées, déchetterie et gaz sont dans un très bon état de fonctionnement. Pour les eaux, l’épuration et la déchetterie, ces infrastructures sont régionalisées en fonction des versants, des opportunités, notamment avec nos voisins fribourgeois de Châtonnaye. Depuis cette année nous sommes rattachés au projet d’épuration de la moyenne Broye (EMB) à Lucens qui devrait assurer d’ici 2026 l’épuration de 70’000 équivalent habitants, et ceci pour une zone géographique qui va de Montpreveyres à Trey, villages distants de plus de 35 kilomètres!

Pour assurer le maintien de nos infrastructures, la Municipalité peut profiter des compétences d’un employé communal à 80% qui assume aussi le rôle de fontainier du réseau d’eau intercommunal du CREB. Enfin depuis 2018, l’ensemble du territoire communal est desservi par le haut débit.

Population, autorité,

formation, aménagement

du territoire

La progression de la population de notre commune est régulière: elle est de 478 habitants au 1er juin 2021. La Municipalité œuvre pour faciliter l’intégration des nouveaux habitants, notamment lors de la journée de la fête nationale.

La vie sociale de notre commune est riche d’une société de jeunesse, d’une amicale des pompiers et de l’association culturelle de Villarzel, issue des suites des festivités du 800e. Ces sociétés animent régulièrement des activités (soupe, théâtre, cross, etc..) au profit de la population de toute la commune. En outre, le Chœur mixte de Dompierre et environs répète à Villarzel ce qui en fait une société presque assimilée.

Le Conseil général fonctionne en général avec une bonne trentaine de membres présents dans un esprit conciliant. A titre personnel je regrette que cet organe politique ne suscite pas plus d’intérêt de la part des électeurs. On peut aussi l’interpréter comme un signe de confiance fait aux autorités… La Municipalité de 5 membres se retrouve encore tous les 15 jours le mercredi matin à 7h30 pour délibérer.

On compte 80 enfants en âge de scolarité. Ceux-ci se rendent soit à Granges-Marnand pour le primaire soit à Payerne pour le secondaire. Des pourparlers sont actuellement en cours entre l’Association scolaire Intercommunale de l’Etablissement de Granges et Environs (ASIEGE) et l’Association scolaire intercommunale de Payerne et Environs (ASIPE) pour un rapprochement. Le collège de Villarzel, qui accueillait encore des enfants jusqu’en 2018 a été rénové et 4 appartements y ont été créés. D’importants moyens ont aussi été mis pour les aménagements extérieurs (places de stationnements et de jeux).

En 2014 dans ces colonnes, j’évoquais la difficulté que nous éprouvions à faire avancer le dossier de notre aménagement communal. Depuis les choses ont évolué très favorablement. Le plan d’aménagement est sous toit, de même que le règlement sur la police des constructions. Une politique de dézonage active et concertée avec le canton a permis d’aboutir à une bonne solution dans un environnement légal très mouvant. Pour répondre aux exigences de la mesure A12 du plan directeur cantonal nous avons réduit nos zones à bâtir de près de 80’000 m2. Ces surfaces ont été valorisées ailleurs dans le canton. Cette opportunité a permis d’une part d’indemniser modestement les propriétaires et d’autre part de laisser de substantiels moyens à la commune pour ses infrastructures. Il est à relever que le règlement sur la police des constructions est particulièrement restrictif, notamment dans les zones de villages A à Sédeilles et à Villarzel. Ce dernier village est classé à l’ISOS national et la Municipalité tient à préserver autant que faire se peut la forme et la substance du tissu bâti, particulièrement les bâtiments notés de 1 à 4 aux registres patrimoniaux.

Perspectives

Notre commune ne travaille sur aucun projet de rapprochement. Nos rapports de voisinage sont excellents, notamment nos voisins fribourgeois de Châtonnaye.

Comme pour les grandes communes, les dossiers deviennent plus complexes et plus nombreux. Il convient donc de prendre les mesures nécessaires pour déléguer une partie des compétences, dans le cadre légal, à d’autres instances, tout en assumant la responsabilité qui est la nôtre, notamment dans les comités des diverses associations intercommunales.

Pour la législature qui s’ouvre, trois projets prioritaires retiendront notre attention:

– Aménagement de la zone d’installation publique de Sédeilles

– Le remaniement parcellaire de Sédeilles

– La mise en valeur de la zone de site protégé de Villarzel, autour de l’église et de la tour.

La Municipalité continuera de promouvoir les richesses naturelles dont elle dispose: calme et beauté de la nature, qualité du paysage et du patrimoine, qualité de vie et vie sociale active; tout en veillant à garder un taux de financement sous contrôle, condition impérative à des infrastructures de qualité.

Nous nous réjouissons de votre passage dans notre belle commune, dans nos villages… M. Blaser syndic

SED Plan ZIP Clos d’Amont Verzone Woods Architectes Sàrl

Place de jeux

Collège de Villarzel

L'ESSENTIEL

Municipalité, de gauche à droite: Lionel Bussard, Alain Renaud, Max Blaser (syndic), Xavier Nicod et Christelle Schulé. Secrétaire municipale: Claire-Lise Bonjour. Boursière: Sylviane Terrin. Séance de la municipalité: mercredi matin tous les 15 jours. Conseil général: 51 conseillers.

Adresses utiles:

Greffe: Route de Romont 9 . Heures d’ouverture: lundi 18h-19h30 et mercredi 10h-11h30 ou sur rendez-vous.
Tél: 026 658 00 30. E-mail général: administration@villarzel.ch.

Poste de gendarmerie: 117 / Poste Payerne: 026 557 32 21

Service du feu: 118.

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Max Blaser

Nom commune: Villarzel

Sobriquet des habitants: «Lè Pia» (les Pics) à Villarzel,

«Les Mange-pain-blanc» à Rossens,

«Les Curacaqères» à Sédeilles

District: Broye-Vully

Surface: 766 ha

Nombre d’habitants: 478

Nombre de ménages: 193

Structure de la population:83% Suisse – 17% étrangers

Taux d’imposition: 75

Paroisses: Granges-Marnand et environs

Manifestations communales:Fête nationale

Fête de jeunesse (cross pédestre)

«Soupe» de l’amicale des pompiers

Sociétés locales:

Société de jeunesse de Villarzel

Association culturelle de Villarzel

Amicale des pompiers

Chœur mixte de Dompierre et environs