Commune de Lussery-Villars

Lussery-Villars, une terre qui se nommait Luxirie au 13e siècle

Coupé, au 1 d’argent semé de billettes de sable, au lion naissant du même, lampassé de gueules ; au 2 de sable à trois barres d’argent, à la demi-roue de moulin d’or, mouvant de la partition et brochant.

La partie supérieure rappelle les armes de la famille de Gingins, dont une branche posséda la seigneurie de Lussery-Villars aux XVIIe et XVIIIe siècles. La demi-roue de la partie inférieure évoque les moulins du village de Lussery, que la Venoge faisait tourner tout récemment encore. La partie inférieure du coupé est reprise à des armoiries qui figurent sur une ancienne maison de Villars.

Un peu d’Histoire

Aussi loin que l’on a pu remonter dans l’histoire, nous pouvons affirmer que Lussery et Villars-Lussery formaient une seigneurie appartenant à la maison de Joux. En 1664 à la mort d’Albert 1er de Gingins, seigneur d’Eclépens, la seigneurie est divisée. Villars-Lussery devient l’apanage de son second fils David-François et Lussery échoit au cadet, Charles de Gingins.

A la fin du 18e et début du 19e siècle, les seigneuries de Lussery et Villars-Lussery avaient une seule cour de justice, formée d’un châtelain et de 6 jurés. Elle fonctionnait en même temps comme cour des fiefs. Les 2 villages ne formaient qu’une communauté, avec un conseil de 12 membres. On peut apprécier que le « travail ensemble » des 2 villages était déjà acquis en son temps.

Les noms des Communes ont évolués selon l’histoire, nous n’avons malheureusement trouvé que la liste de ceux de Lussery. Voici donc les différentes dénominations en leurs temps : Luseri en 1147, Luxirie au 13e siècle, Lussirie en 1230, Luxirie, Luxirier et Luxurie en 1387, Luxurier en 1461, Luxiry en 1699.

Suite à un projet de construction de deux immeubles d’habitation sur une région archéologique au lieu-dit La Chapelle, l’Archéologie cantonale a requis l’exécution de sondages de diagnostic. Cette première intervention a mis au jour de nombreuses traces d’occupation gallo-romaine : murs, céramiques, tuiles, fragments architecturaux, etc. qui ont nécessité la réalisation des fouilles archéologiques extensives.

Les investigations ont dégagé l’extrémité sud d’une villa gallo-romaine sur une surface de 240 m2. La majeure partie de cet édifice se prolonge en direction du nord, hors du périmètre des travaux. Le corps de bâtiment est bordé à l’est par une galerie à colonnade et une cour dont le niveau de circulation a disparu, comme la plupart des murs dont les moellons ont été récupérés jusqu’à une époque récente. Une double rangée de locaux, délimités par des murs maçonnés et des parois en terre et en bois reposant sur des sablières basses, a été mise en évidence. Ces pièces étaient ornées d’enduits peints muraux qui se sont effondrés par plaques et dont l’état de conservation est exceptionnel. On observe notamment le négatif de deux sablières basses avec le départ de l’enduit encore en place au contact des sols en terrazzo. Des éléments appliqués au plafond ont également été découverts. Dans la plupart des cas, seuls les chevrons d’accrochage sont visibles, les plaques étant tombées la partie peinte contre le sol. Les fragments peints visibles révèlent la présence de plusieurs décors. Avant cette intervention archéologique, on pouvait pressentir une occupation du village à l’époque gallo-romaine en raison de l’étymologie du toponyme « Lussery ». En effet, il dérive de Luxuriacum, signifiant « qui appartient à Luxurius » gentilice dérivé de luxus « faste, luxe, splendeur, somptuosité », ce que les récentes découvertes semblent confirmer. La voie romaine qui tendait de Lausanne à Orbe passait de la rive droite sur la rive gauche de la Venoge au-dessous du village et se dirigeait ensuite vers le Mormont.

Description

Notre village, situé entre Cossonay et Eclépens est peu traversé par les habitants de la région et du Canton étant donné que nous nous trouvons en dehors des voies générales de circulation ; nous jouissons ainsi d’une grande tranquillité (quand il n’y a pas de fermeture de route dans les villages avoisinants) et d’un cadre de vie très agréable. Situé à flanc de colline, la vue qui nous est offerte sur les Alpes et le Mont-Blanc est absolument fantastique, digne d’une carte postale. Une fois que l’on vient habiter à Lussery-Villars, on a de la peine à repartir. La preuve en est par le nombre d’habitants grandissant.

Notre village ne possède malheureusement plus de commerce ni de poste depuis longtemps. Néanmoins, notre Auberge communale permet à nos habitants de se rencontrer et d’y déguster diverses spécialités. En vous promenant dans le village, vous croiserez certainement quelques cochons et poules, dont la viande et les œufs sont proposés en vente directe par leurs exploitants et propriétaires. Un producteur de lait est encore en activité dans notre localité et une petite partie de sa production est achetée par une productrice de glaces artisanales.

Au niveau des infrastructures publiques, notre commune possède une chapelle, une classe de premier cycle primaire et une salle villageoise, baptisée « Salle des Vergers ». Cette salle permet d’accueillir jusqu’à 135 personnes et dispose d’une cuisine professionnelle avec chambre froide. C’est dans cette salle que les habitants se retrouvent pour débattre lors du Conseil Général, mais également pour partager du vin chaud avec le Père-Noël lors du Noël des enfants. Notre refuge, 3e du nom suite à deux incendies malheureux, accueille la population chaque année pour les festivités du 1er août. Situé en bordure de forêt, il est très apprécié autant des adultes que des enfants qui peuvent profiter des alentours en toute sécurité.

Le moulin de Lussery, avec ses roues à eau bien visibles et si souvent photographiées, restera, pour les générations du XXe siècle, le symbole des moulins de la Venoge.

L’Histoire d’une fusion, non d’un mariage plutôt

Il y a 20 ans, le 1er janvier 1999, les communes de Villars-Lussery et Lussery s’unissaient et prenaient le nom commun de « Lussery-Villars ». Un mariage qui s’est fait d’entente parfaite entre les deux communes puisque de nombreux biens ou sociétés étaient communautaires.

La fête de la fusion, qui s’est déroulée en juin 1999, a réuni les habitants de cette nouvelle commune ainsi que leurs voisins et amis afin de fêter comme il se doit, le mariage réussi des deux localités.

20 ans plus tard, nous fêtons les noces de porcelaine de Lussery-Villars

Alors qu’au 1er janvier 1999, la commune comptait 325 habitants, 20 ans plus tard, se sont quelques 454 loups (ou lè lâo, sobriquet) qui peuplent les rues de notre village. Ceux-ci fêtent depuis le début de cette année, les différentes commémorations des dates qui ont mené à la fusion des communes.

Ainsi, en janvier, une raclette conviviale a été organisée sur fond de pièce de théâtre pour se remémorer les anecdotes d’avant la fusion. Les 3 et 4 novembre prochain, la place de la chapelle se mettra aux couleurs d’halloween et le chaudron bouillonnera de raisinée, le 31 décembre, en hommage au 20e anniversaire de la naissance de Lussery-Villars, une grande soirée de nouvel-an sera organisée àla Salle des Vergers et finalement, les1er et 2 juin 2019, un revival de la fête de la fusion se déroulera dans le village avec de nombreuses animations ouvertes à tous.

Fêtes et sorties annuelles

Chaque année, la Municipalité organise différentes manifestations et sorties qui permettent à la population de se réunir. Ainsi, chaque dernier vendredi du mois de mai, les aînés, amicalement surnommés les « Tamalous », sont conviés à une sortie. Au programme de cette année : la visite d’Aquatis, un bon repas à Puidoux puis la découverte de la ferme agro-écologique de Rovéréaz. Les jeunes habitants ayant atteint leur majorité dans l’année, sont également conviés à une sortie avec la Municipalité. Celle-ci se déroule généralement au Karting de Payerne où le but est d’essayer de vaincre les Municipaux sur un terrain de jeu qu’ils maîtrisent parfaitement.

Les nouveaux habitants sont également mis à l’honneur une fois par année, lors d’un repas, servi par la Municipalité, à l’Auberge de la Croix-Blanche. Une occasion conviviale de faire plus ample connaissance avec ceux qui font notre commune.

Collaborations intercommunales

La Collaboration étroite de Lussery-Villars avec les communes de Daillens, Penthalaz et Penthaz a permis de faire naître un bus gratuit, à l’attention des habitants des quatre communes, sous le nom de « Bus PPDL ». Cette collaboration s’étend également à la bibliothèque de la Venoge, située à Daillens, ainsi qu’au local des jeunes situé à Penthalaz. Au cœur de tous les débats se trouve désormais la création du groupement scolaire ASIVenoge, qui rattachera les quatre communes susmentionnées mais également Mex et Vufflens-la-Ville. La création de l’Association Scolaire a été en effet approuvée par le Conseil d’État en date du 7 février de cette année et les Municipalités travaillent désormais d’arrache-pied à la mise en place du primaire pour la rentrée 2019. Concernant le secondaire, les études sont en cours.

Démographie et Géographie

La Commune de Lussery-Villars compte, au 1er septembre 2018, 454 habitants dont 375 sont âgés de plus de 16 ans. La proportion homme/femme est bien répartie car, sur l’entier de la population, il y a 225 femmes et 229 hommes. Environs 18% de la population totale est de nationalité étrangère et la majorité de nos habitants sont propriétaires de leur logement. La surface totale de la commune de Lussery-Villars représente 374 ha qui se décomposent en : 26 ha de surfaces d’habitat et d’infrastructure, 306 ha de surfaces agricoles, 36 ha de surfaces boisées et enfin 6 ha de surfaces improductives (lacs et cours d’eau par exemple). Dans le détail en 2012, les surfaces d’habitat et d’infrastructure représentent 7 % du territoire communal, les surfaces agricoles 81.8 %, les surfaces boisées 9.6 % et les surfaces improductives 1.6 %. Le territoire communal est délimité au nord par Eclépens, Daillens et Penthalaz à l’est, Cossonay au sud, puis Dizy et La Sarraz à l’ouest. L’altitude maximale se trouve à 571 m et la minimale à 433 m, la moyenne se situant à 491 m.

Conseil Général

Actuellement 47 personnes font partie du Conseil Général de Lussery-Villars. Celui-ci se réunit en moyenne trois fois par année à la Salle des Vergers. Il est présidé depuis 2015 par Monsieur Valentin Chappuis.

Mot du Syndic

Notre belle commune fête l’année prochaine non pas ces 900 ans, ni 500 ans mais la jeunesse de ses 20 ans. Le comité d’organisation qui travaille d’arrache-pied à la préparation de cette commémoration, qui aura lieu les 1 et 2 juin 2019, nous prépare une belle fête. Je profite de les remercier pour leurs dévouements envers la commune et ses habitants. Qui dit commune, dit PGA. Comme de nombreuses communes nous devons remettre à jour notre PGA. Ce qui est certain, c’est que nous n’aurons pas de soucis avec les zones ZIZA, en effet nous ne possédons ni zone artisanale, ni zone industrielle. Par contre, notre évolution démographique va sérieusement être mis à mal par l’application de la LAT.

Par chance, en comparaison à d’autres communes, nous n’aurons, normalement, pas besoin de dézoner des parcelles constructibles et ainsi mettre dans l’embarras, économiquement, des proprié-taires fonciers. Plusieurs projets sur le territoire communal sont également à l’étude ou en cours, la construction d’abri bus pour les enfants, la création de places de parc supplémentaires pour l’auberge communale. L’amélioration de l’état des routes desservant la commune, conjoin-tement avec les autorités cantonales, est également à l’étude. Je finirais mon petit mot par la même invitation que je vous ai faite dans ce journal le 18 octobre 2011, lors de la dernière présentation de la commune : « Si vous passez un jour dans notre région, faites un petit détour par chez nous, promenez-vous sur les berges de la Venoge, puis monter visiter notre très joli village, endroit où il fait bon vivre, puis prenez un café sur la terrasse de notre Auberge de la Croix Blanche. Au plaisir de vous rencontrer au détour d’un chemin. »

Le Syndic

L'ESSENTIEL

Municipalité de gauche à droite : Christian Liard, Jean-François Gatabin, Salima Poulet, Yvan Sutzmann (Syndic), Pascal Lorimier.
Secrétaire municipale:Ulmer Marie-Joëlle.
Boursière: Girard Anne-Laure.
Séance de la municipalité:lundi soir à 19 h. Conseil général : 47 membres.

Adresses utiles : Greffe: route de Cossonay 23, 1307 Lussery-Villars.
Heures d’ouverture: ma : 17h-19h; je : 9h-12h ou sur rendez-vous.
Tél: 021 862 25 35.
E-mail : administration@lussery-villars.ch Poste de gendarmerie: Echallens, tél. 021 557 98 21.
Service du feu: SDIS Venoge, tél. 021 861 01 41 (118).

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Syndic: Yvan Stutzmann

Nom de la commune:Lussery-VillarsSobriquet des habitants : Les Loups (Lè Lâo)District: Gros-de-Vaud

Surface: 374 ha

Arrondissement électoral:Gros-de-Vaud

Nombre d’habitants: 454

Nombre de ménages: 214

Structure de la population :88 enfants, 366 adultes

Taux d’imposition: 75

Paroisses:Cossonay-Grancy

Sociétés locales:

Gym dames, Jeunesse